Category: Plat principal (page 1 of 3)

La Wannabe au Marché Public 440: Artichauts farcis à l’ail et au fromage Pecorino Romano

Artichauts farcis à l'ail et au Pecorino Romano

Je vous ai parlé à maintes reprises de mon amour pour les légumes verts. Les artichauts ne sont pas en reste dans la liste de mes favoris, même si aux premiers abords, ils peuvent sembler difficiles à apprêter lorsqu’on les achète frais.

Mais ils sont si beaux ! Difficile de résister à l’envie de s’en procurer lorsqu’ils sont en saison. Ça tombe bien, il le sont présentement et on a envie de vous partager la recette familiale: des artichauts à l’italienne, farcis à l’ail et au fromage Pecorino Romano.

Artichauts farcis à l'ail et au Pecorino Romano

Pour réaliser cette recette, il faut certes s’armer de patience mais le fruit de votre travail sera largement récompensé par le plaisir que vous aurez à déguster une par une ces savoureuses feuilles imprégnées d’ail et débordantes de fromage fondu.

Artichauts farcis à l’ail et au fromage Pecorino Romano
Pour 4 personnes à raison de 2 artichauts par personne

8 artichauts
2 grosses gousses d’ai hachées en petites languettes
3-4 citrons coupés en quartiers
Un gros morceau de fromage Pecorino Romano coupé en petites languettes
Un filet d’huile d’olive
De la patience

1. Couper le pied des artichauts de manière à ce qu’ils tiennent à plat. Enlever les feuilles  piquantes, superflues, décolorées ou fanées sur le contour de l’artichauts. Couper la tête et les côtés des artichauts à l’aide d’un couteau pour enlever les bouts pointus des feuilles.

2. Remplir un grand bol d’eau froide, laver les artichauts. Pour ce faire, on les plonge la tête en bas pour laisser sortir les saletés une dizaine de minutes. Astuce : pour qu’ils demeurent la tête en bas, les tenir dans l’eau 20 secondes dans cette position. Bien les frotter avec le citron pour les empêcher de noircir. Laisser ensuite les citrons et les artichauts dans l’eau froide le temps de tous les préparer.

Artichauts farcis à l'ail et au Pecorino Romano

3. Prendre votre patience à deux main et insérer une languette de fromage entre chacune des feuilles de chacun des artichauts. Ajouter ensuite 3-4 languettes d’ail par artichauts.

Artichauts farcis à l'ail et au Pecorino Romano

4. Déposer les artichauts debouts dans un très grand chaudron. Ils doivent être stables et ne pas pouvoir bouger. Remplir d’eau jusqu’au 3/4 des artichauts en prenant soin que l’eau ne les submergent pas.

Artichauts farcis à l'ail et au Pecorino Romano

5. Verser un bon filet d’huile d’olive sur les artichauts et ajouter 2 quarts de citron dans le chaudron.

6. Laisser bouillir à petits bouillons pendant 1 heure et demi à couvert.

7. Servir les artichauts, arroser d’un filet d’huile d’olive et garnir d’un zeste de citron.

Les ingrédients pour réaliser la recette sont disponibles chez les marchands suivants: la Fruiterie Lavigne et la Fromagerie des Nations.

  Artichauts farcis à l'ail et au Pecorino RomanoArtichauts farcis à l'ail et au Pecorino Romano

La Wannabe au Marché Public 440: Courge poivrée farcie au chili de saucisses végées

Chili à la saucisse végée

La saison des courges bat son plein et quoi de plus réconfortant qu’un bon chili épicé pour aborder l’automne du bon pied. Je suis personnellement une fan de chili, et sans grande surprise, je les préfère en version végée.

Chili à la saucisse végée

Next link

La Wannabe au Marché 440: Tacos au smoked meat + salsa de cornichons sucrés, radis et mangues

Tacos smoked meat

Il était une fois des cousines affamées. Une avait envie de tacos et l’autre de smoked meat. Une brève argumentation plus tard, les tacos à la viande fumée étaient nés. Parce que smoked meat rime avec pickles et que des tacos ne sauraient se passer de salsa, une salsa de cornichons sucrés, radis et mangues fut aussi inventée. Amertume et acidité furent ajoutées sous la forme d’une crema à la moutarde et le piment  se chargea de tout relever. Next link

Courge spaghetti et chou-fleur rôti au pesto de pleurotes, noisettes grillées et feta

Spaghetti Squash with roasted cauliflower, oyster mushroom pesto, grilled  hazelnut and feta

On hérite de certains comportements alimentaires de nos parents et, pour cette raison, je n’avais jamais vraiment considéré que ça valait la peine de m’intéresser aux aliments suivants: les courges, les tomates séchées, le pesto et les épices en général (mais surtout le curry, L’ENNEMI JURÉ). Triste réalité. Heureusement, je me suis rebellée et aujourd’hui je suis assez fan de tout ce que je viens de nommer ci-haut. Pourtant, la courge spaghetti était restée à l’extérieur de mon radar jusqu’à tout récemment et la recette d’aujourd’hui m’a convaincue de l’adopter.

Next link

Salade panzanella d’hiver aux légumes rôtis, vinaigrette aux agrumes

Winter Panzanella Salad with Citrus Vinaigrette

Entre la mi-session qui bat son plein cette semaine et les autres beaux projets qui se font nombreux ces temps-ci (je n’ai pas à me plaindre!), conserver une alimentation saine relève parfois du défi. La tentation est forte de sombrer dans la routine du grilled cheese, des toasts au beurre d’arachide ou de la pizza congelée pour souper. Atteinte par un surprenant élan de motivation dimanche après-midi, je me suis donc lancée dans une planification des repas de ma semaine (ce que je ne fait pratiquement jamais) et j’ai rôti une armée de légumes d’hiver avec l’objectif d’avoir de quoi assembler rapidement de copieuses salades-repas toute la semaine. Un petit investissement de temps pour en sauver beaucoup les jours suivants.

Next link

Bol de patates douces et brocolis rôtis, sauce crémeuse au miso

 

 

Capture d’écran 2015-01-14 à 20.09.29

2015, je t’aime déjà. Seulement quinze petites journées de complétées et déjà un nouveau projet d’illustration est en branle et de très belles collaborations se dessinent pour La Wannabe. Je suis très excitée!

2014 n’est pas en reste pour autant, bien qu’elle fut forte en rebondissements, ce fut une année particulièrement exceptionnelle pour moi. Quand j’y pense, j’ai de la difficulté à réaliser tout ce que j’ai pu accomplir en si peu de temps, notamment:

  • Tout lâcher! Repartir à zéro dans plusieurs sphères de ma vie et m’offrir le luxe de prendre le temps et les moyens pour le faire.
  • Un retour sur les bancs d’école qui me comble encore plus que  j’espérais.
  • La décision de (finalement!) travailler pour faire de mes passions mon gagne-pain.
  • Devenir restauratrice d’un jour grâce au Restaurant Day MTL – Carnaval Culinaire.  Pour la vidéo de l’événement, c’est par ici!

Next link

Cari réconfortant au lait de coco infiniment adaptable

Basil Tofu Curry with Coconut Milk

Cette recette de cari n’était pas destinée à être publiée sur le blogue. M’enfin… Oui un jour probablement mais pas aujourd’hui. Elle était purement destinée à mon estomac et à m’assurer une grosse dose de réconfort entre deux examens et remises de travaux. Parce que les caris, on va se le dire, c’est mille fois mieux que le lait comme source de réconfort.

Jeudi après midi, en bonne foodie qui prend sa bouffe en photo, j’essayais d’instagramer ma recette qui mijotait sur le feu. Les couleurs étaient simplement hallucinantes et ça méritait d’être immortalisé sur les réseaux sociaux.  Le combo grosse poêle noire pas sexy sous lumière jaune du four m’a finalement fait abandonner le projet. Pis là je me suis dit, en plus d’être bon c’est beau pour les yeux, ce cari doit figurer sur le blogue.

Je n’avais pas le temps mais je l’ai pris quand même. Je suis allée récupérer mon appareil photo, mes planches de bois et une casserole plus séduisante. La spontanéité de la décision explique la simplicité du stylisme de la photo mais on s’en fout quand on photographie d’aussi jolies couleurs.

Capture d’écran 2014-10-16 à 15.42.52

Il y a deux sortes de personne dans la vie, celles qui adorent le cari (l’épice) et celles qui le détestent. J’ai longtemps fait partie de la dernière catégorie en tant que fille élevée par des parents qui n’ont jamais trippé sur  les épices en général. Faut dire que ce n’est pas la poudre de cari cheap vendu à l’épicerie qui peut convaincre les septiques. Ma vie a changée le jour où j’ai acheté un pot du cari de Madras chez Olives & Épices au Marché Jean-Talon. Je suis maintenant une ambassadrice convaincue. Avis à ceux qui font partie de la deuxième catégorie, donnez une deuxième chance à un cari de qualité, vous me remercierez plus tard.

Capture d’écran 2014-10-16 à 15.43.50

Je suis un peu embêtée de vous transmettre ma recette parce que je n’en ai pas vraiment pour ce plat. Voici donc les grandes lignes, ensuite, laissez votre inspiration faire le travail!

Cari réconfortant au lait de coco infiniment adaptable

4 à 6 portions

Une protéine! Au choix:

  • Un bloc de tofu ferme en cubes qu’on a fait revenir dans la poêle avec un peu d’huile, sel et poivre; ou
  • 1 livre de poulet désossé sans la peau et en morceaux qu’on a fait revenir dans la poêle avec un peu d’huile, sel et poivre; ou
  • 2-3 T de pois chiches en conserve, rincés; ou
  • Des fruits de mer pourraient aussi être une belle option

 

Des légumes! Je vous partage 2 combinaisons que j’affectionne particulièrement mais pratiquement tout est possible:

Combinaison 1

  • Les grains de 2 épis de maïs du Québec ou l’équivalent en maïs congelé
  • 2 poignées de feuilles de Kale dont on aura retiré la tige et les nervures et déchiré en morceaux
  • 1 aubergines moyenne en cube qu’on aura préalablement arrosée d’un filet d’huile d’olive et rôtie au four à 350 degrés pendant 30 minutes couvert d’une papier d’aluminium
  • 2 poivrons rouges en cubes

Combinaison 2

  • Les grains de 2 épis de maïs du Québec ou l’équivalent en maïs congelé
  • 1 petite courge musquée (Butternut) en cubes qu’on aura préalablement arrosée d’un filet d’huile d’olive, salée, poivrée et rôtie au four à 400 degrés pendant environ 20 minutes pour l’attendrir
  • 3-4 poignées d’épinards tendres
  • 1 poivron rouges en cubes

 

L’assaisonnement!

  • 1-2 gousses d’ail hachée finement
  • 1 généreuse c à soupe de gingembre frais râpé
  • 2-3 c à soupe de pâte de cari rouge
  • 1 c à soupe de cari de Madras
  • 1 canne de lait de coco
  • 1 c à soupe de sauce de poisson
  • 1/2 T de basilic frais régulier ou thaï haché grossièrement
  • 1/4 T de coriandre fraîche hachée grossièrement

 

Les garnitures!

  • Quartiers de lime
  • Un mangue en petits cubes
  • Plus de coriandre
  • Plus de basilic

 

Les accompagnements! 

  • Riz basmati
  • Pain Naan

 

1. Cuire votre protéine, sauf si vous utilisez des pois chiche en conserve. Réserver.

2. Dans une poêle profonde, faire revenir les légumes crus dans un peu d’huile d’olive pendant quelques minutes, puis ajouter l’ail et le gingembre.  Ajouter ensuite les légumes qui ont préalablement été cuits au four (ex: aubergine, courge…) et votre protéine. Bien incorporer la poudre de cari et la pâte de cari rouge et cuire 1 minute de plus.

3. Verser le lait de coco et la sauce de poisson dans la poêle. Porter à ébullition et laisser mijoter à feu doux quelques minutes ou jusqu’à ce que la sauce épaississe un peu.

4. Retirer du feu, rectifier l’assaisonnement et ajouter la coriandre et le basilic. Servir avec les accompagnements et garnitures désirés.

5. Manger.

Recettes précédentes