Capture d’écran 2015-01-14 à 20.09.29

2015, je t’aime déjà. Seulement quinze petites journées de complétées et déjà un nouveau projet d’illustration est en branle et de très belles collaborations se dessinent pour La Wannabe. Je suis très excitée!

2014 n’est pas en reste pour autant, bien qu’elle fut forte en rebondissements, ce fut une année particulièrement exceptionnelle pour moi. Quand j’y pense, j’ai de la difficulté à réaliser tout ce que j’ai pu accomplir en si peu de temps, notamment:

  • Tout lâcher! Repartir à zéro dans plusieurs sphères de ma vie et m’offrir le luxe de prendre le temps et les moyens pour le faire.
  • Un retour sur les bancs d’école qui me comble encore plus que  j’espérais.
  • La décision de (finalement!) travailler pour faire de mes passions mon gagne-pain.
  • Devenir restauratrice d’un jour grâce au Restaurant Day MTL – Carnaval Culinaire.  Pour la vidéo de l’événement, c’est par ici!

  • Donner un nouveau souffle à ce blogue.
  • Un premier contrat comme styliste culinaire.
  • Être choisie pour participer au tournage du pilote d’une émission sur la bouffe à Montréal.
  • Recommencer à dessiner de manière sérieuse.
  • Et surtout, être parfaitement comblée et heureuse avec toutes les grosses décisions que j’ai prises dans la dernière année.

 

Capture d’écran 2015-01-14 à 19.38.45Capture d’écran 2015-01-14 à 19.10.27

Cet automne quelqu’un m’a dit que j’étais chanceuse d’être passionnée. Je n’y avais jamais vraiment réfléchi auparavant mais il est vrai que je suis chanceuse d’être drivé  par mes passions. Je ne m’ennuie jamais et j’ai toujours un projet en tête à commencer ou poursuivre.

Et pourtant, j’ai été la première à les mettre de côté et à les enterrer sous un emploi qui ne me convenait absolument pas pendant 6 longues années en me convainquant que c’était ça la vie et le travail et que je ne pouvais rien y faire.

Si vous vous reconnaissez dans la dernière phrase,  j’ai un seul conseil à vous donner: oser faire le saut! Même si c’est gros, que ça implique des sacrifices et que ça fait peur. Parce que oui ça fait peur au début mais dès qu’on le fait, on se sent rassuré et soulagé.

J’ai relu le roman l’Alchimiste récemment ( une des 2 copies que je possède, désolé à la personne à qui je l’ai “volé”) et je ne me rappelais pas à quel point ce livre est inspirant. On y explique en quelque sorte que lorsqu’on fait ce qu’on aime et qu’on y met du coeur et de l’effort, les choses se placent d’elles-même. Des opportunités qu’on pensait impossibles se présentent à nous et on rencontre des gens stimulants qui changent parfois le courant de notre vie.

Et je vous jure que c’est vrai. Même si parfois on atteint pas exactement le but qu’on s’était fixé au départ, on découvre inévitablement d’autres chemins tout aussi intéressants qui finissent par nous mener vers quelque chose de meilleur que ce qu’on avait avant. Peu importe que ça respecte le plan initial ou non.

Ma plus grande révélation cette année est celle du prix de la liberté. Sortir du cercle vicieux du 9 à 5 et du 40 heures / semaine de la job payante. J’ai réalisé que c’est possible de bien vivre autrement. On oublie souvent la valeur du temps, le temps est très très précieux lui aussi.

L’argent ce n’est définitivement pas tout dans la vie. Du moins, pas à tout prix.

 Capture d’écran 2015-01-14 à 19.12.03

Aujourd’hui je vous propose donc une recette qui vous aidera à respecter votre résolution de manger sainement sans pour autant faire de compromis sur la saveur. C’est un bol coloré tout simple qui se prépare rapidement et qu’on peut adapter à ses envies en utilisant une autre variété de grains que le riz, en y ajoutant nos légumes favoris ou pourquoi pas une protéine animale. Je vous suggère quand même fortement de conserver la patate douce car le contraste de son goût sucré avec celui acidulé de la sauce est divin.

Bol de patates douces et brocolis rôtis, sauce crémeuse au miso

Pour 4 personnes, recette originale par Smitten Kitchen

Version carnivore: on y ajoute des morceaux de poitrine de poulet qu’on aura préalablement fait revenir dans la poêle.

Le bol

  • 1 gros brocoli coupé en fleurets
  • 1-2 patates douces de taille moyenne pelées et coupées en cubes de 1/2 à 1 pouce
  • 1 T de riz de votre choix ou d’une autre variété de grain (orge, quinoa…)
  • De l’huile d’olive
  • 2 c à soupe de graines de sésame blanches, noires ou un mélange des deux
  • Sel et poivre fraîchement moulu

 

La sauce au miso

  • 1 c à soupe de gingembre râpé
  • 1 petite gousse d’ail hachée finement
  • 2 c à soupe de miso
  • 2 c à soupe de beurre d’arachide (de tahini ou d’un autre beurre de noix)
  • 1 c à soupe de miel
  • 1/4 T de vinaigre de riz
  • 2 c à soupe d’huile de sésame rôti
  • 2 c à soupe d’huile d’olive

1. Préchauffer le four à 400 degrés. Cuire le riz ou les grains dans une casserole selon les indications sur l’emballage.

2. Badigeonner une grande plaque à cuisson d’huile d’olive et y déposer les cubes de patates douces, saler et poivrer. Rôtir au four pendant 20 minutes jusqu’à ce que les cubes soient dorés en dessous. Retourner les cubes, ajouter les fleurets de brocoli et les saler et poivrer. Rôtir de 10 à 20 minutes supplémentaires jusqu’à ce que le brocoli soit légèrement bruni sur les rebords et que les patates douces soient bien dorées et tendres.

3. Pendant ce temps, rôtir les graines de sésame dans une petite poêle à feu moyen. Laisser refroidir.

4. Dans un bol, combiner tous les ingrédients de la sauce et réduire en purée à l’aide d’un pied mélangeur jusqu’à l’obtention d’une texture lisse. Goûter et ajuster au besoin mais on évite d’ajouter du miel comme la patate douce est déjà très sucrée.

5. Assembler le bol: déposer une bonne cuillère de riz et garnir de patates douces et de brocolis rôtis. Arroser de sauce au miso et saupoudrer de graines de sésame rôties. Accompagner d’un petit bol de sauce en extra parce que vous allez vouloir en ajouter!

6. Manger.