IMG_0562Je crois que je deviens une vieille dame. J’ai récemment fait l’acquisition d’un des ces petits paniers en tissu sur roulettes que les grands-mamans utilisent pour faire leurs emplettes. Oui, je sais, j’ai 82 ans et un parapluie assorti. Sauf que, je m’assume totalement. J’ai déjà une solide réputation de matante au sein de mon cercle d’amis, et ce, depuis l’université, ça ne me fait donc pas un pli de me faire traiter de grand-mère de surcroît.

Capture d’écran 2014-07-28 à 17.25.39

Je trouve cette invention gé-nia-le! Je suis particulièrement heureuse de ne plus avoir l’air d’un mulet avec mon sac à dos plein à craquer et un sac écolo trop lourd pour la ligue dans chaque main lorsque je vais faire mes courses. Parce que oui, je vais faire mon épicerie à pied ou en transport en commun. La fille au passé banlieusard que je suis a, autrefois, trouvé cette réalité urbaine très difficile à assimiler. Paradoxalement aujourd’hui, c’est un des aspects que j’affectionne particulièrement de Montréal. Marcher pour me déplacer. Tout est proche, c’est parfait. Je peux aller faire l’épicerie à pied, aller prendre un verre à pied, aller manger une crème glacée à pied, aller prendre l’apéro sur la terrasse d’une amie à pied, aller faire le bacon au parc Laurier à pied, aller magasiner à pied, aller chez le coiffeur à pied… Et comme je me magasine présentement un vélo, alors là, ce sera sky’s the limit côté déplacement. J’ai si hâte!

Tout ça pour dire que, mardi matin, mon panier de vieille dame et moi, sommes allé à l’épicerie à pied. Et là, c’est la même histoire qu’à l’habitude qui s’est répétée, c’est-à-dire celle d’une fille qui a succombé à une belle botte d’asperges en spécial. Parce que vous savez, les légumes verts et moi, nous nous aimons beaucoup.

IMG_0550Cette salade est particulièrement savoureuse et plutôt simple à réaliser. Elle est probablement un peu légère pour le commun des appétits pour être considérée comme un repas. Par contre, elle ferait une excellente entrée, ou encore, une salade d’accompagnement avec un poisson ou une viande grillés. Les croûtons à l’ail sont définitivement un must à réutiliser dans à peu près n’importe quelle salade de votre choix, et ils ne prennent que quelques minutes à faire. Si on ne raffole pas du feta, on pourrait totalement le substituer par du chèvre.

IMG_0565

Salade d’asperges, roquette, feta et croûtons à l’ail maison avec vinaigrette citronnée
Pour 2 personnes
Adaptée de la recette de Danny St-Pierre tirée du livre Pas besoin d’être végé pour aimer ce livre

Salade
1/2 botte d’asperges
1 1/2 T de roquette
1/2 T de feta émietté
Sel et poivre, au goût

Croûtons
1 c à soupe d’huile d’olive
1/2 T de pain aux 6 céréales de chez Les Copains d’abord [ou l’équivalent]
1 gousse d’ail, pressée
Sel et poivre [particulièrement bon avec le sel de campagne de Joe Beef]

Vinaigrette 
2 cuillères à soupe d’huile de sésame
1 1/2 c à thé de moutarde de dijon
Le jus d’un 1/2 citron [ou plus au goût]
1 ou 2 c à thé de miel au goût
1 échalote française en brunoise [petits dés]
Sel et poivre

1. Porter à ébullition une casserole remplie d’eau salée.

2. Couper le pied des asperges, puis les couper à nouveau en 2 dans le sens de la longueur. Blanchir les asperges 1 minute dans l’eau bouillante, retirer immédiatement, égoutter et plonger dans un bol d’eau très froide pour arrêter la cuisson. Sécher et réserver.

3. Trancher le pain en morceaux de façon à obtenir des croûtons. Chauffer l’huile d’olive dans une poêle à feu moyen-élevé et y faire revenir les morceaux de pain. Saler et poivrer généreusement. Poursuivre la cuisson quelques minutes jusqu’à ce que le pain soit bien doré et croustillant. Retirer du feu et mélanger les croûtons chauds avec la gousse d’ail pressée dans un petit bol. Réserver.

4. Dans un petit bol, bien mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette à l’aide d’une fourchette ou d’un petit fouet.

5. Diviser les asperges et la roquette dans deux assiettes, garnir de croûtons, de feta et arroser de vinaigrette. Ajuster l’assaisonnement.

6. Manger.